Mission entreprises françaises spécialisées dans le secteur Oil & Gas

- Une délégation de 10 entreprises françaises spécialisées dans le secteur Oil & Gas s’est rendue en Angola les 13, 14 et 15 juin derniers.

- L’objectif de cette mission était de faire découvrir aux entreprises françaises les caractéristiques du marché angolais de l’Oil & Gas, et de leur faire rencontrer les principaux preneurs de décision du secteur. A cette occasion, chaque membre de la délégation a rencontré les principaux opérateurs pétroliers du pays. Les entreprises françaises ont également rencontré d’autres acteurs du secteur, tels que des agents, des importateurs/distributeurs ou encore des sociétés d’ingénierie.

- Les entreprises de la délégation françaises ont assisté lors de la première matinée de l’événement à un cadrage des relations politiques entre la France et l’Angola par M. le Premier Conseiller de l’Ambassade de France M. François Sow ainsi qu’à une présentation de la situation économique angolaise par Conseiller Economique de l’ambassade de France, M. Bernard Dufresne notamment. Une présentation des procédures d’enregistrement auprès du Centro de Apoio Empresarial (CAE), partenaire de l’événement, a été faite par le coordinateur technique de l’agence, M. Leonel Cassoco.

- L’ensemble des entreprises a identifié l’Angola comme un marché à fort potentiel, pour lequel elles souhaitent mieux connaître les caractéristiques ou approfondir leurs démarches de prospection, malgré la crise pétrolière actuelle.

- A l’issue de ces rencontres d’affaires, un débriefing a été réalisé avec les entreprises pour envisager le suivi de la mission. Un premier bilan a pu être tiré :

  • Lors de la première journée à l’hôtel Tropico, 85 rendez-vous ont été organisés entre les entreprises françaises et des opérateurs/importateurs/agents angolais
  • 59 rendez-vous ont ensuite été organisés sur les trois jours suivants, directement chez les entreprises.
  • L’essentiel des participants a identifié des contacts intéressants avec lesquels il est envisageable de créer un courant d’affaires : l’offre française a globalement été bien accueillie et correspond à des besoins importants.

- A l’unanimité, les participants français ont relevé la situation difficile que traverse l’Angola actuellement mais également l’importance incontournable du secteur pétrolier angolais. Les interlocuteurs rencontrés par chacun des participants français sont également unanimes : les prochaines années seront décisives pour l’avenir du secteur pétrolier angolais…

JPEG

JPEG

JPEG

JPEG

JPEG

Dernière modification : 30/06/2017

Haut de page