Message de l’Ambassadeur à la communauté française - 14 juillet 2020 [pt]

Mes chers compatriotes,

Je regrette que la situation sanitaire ne nous permette pas de nous retrouver, comme nous le faisions si joyeusement par le passé, pour notre fête nationale. J’ai toutefois souhaité m’adresser à vous pour vous rappeler combien la devise de notre République « Liberté – Egalité – Fraternité » devait plus que jamais guider nos pas et nos actions.

Cette commémoration de la fête nationale à distance restera, à n’en pas douter, gravée dans nos mémoires. Mais en ces temps difficiles, rappelons-nous l’importance de rester engagés, unis et solidaires. Célébrer le 14 juillet c’est commémorer la prise de la Bastille en 1789 et la Fête de la Fédération de 1790, deux événements fondateurs, qui rassemblèrent le peuple français autour d’idéaux communs et qui cimentent encore aujourd’hui notre pacte républicain.

Je voudrais exprimer notre solidarité et notre fraternité envers toutes les personnes touchées par le Covid-19, et plus particulièrement en France et en Angola. Je souhaite également mettre à l’honneur toutes celles et ceux qui sont engagés dans cette lutte, notamment les professionnels de santé angolais et français. Enfin permettez-moi de saluer l’engagement, pour les remercier, de tout le personnel de l’Ambassade de France qui, depuis février, est resté mobilisé au service de la communauté française en Angola.

Parce que nous croyons en la solidarité, nous resterons mobilisés aux côtés de nos partenaires européens et africains, pour affronter cette pandémie et ses conséquences sur nos sociétés. L’Angola est bien entendu un partenaire privilégié et je vous propose d’ailleurs cette année de revenir sur l’ensemble de notre coopération grâce àla revue de l’Ambassade spécial 14 juillet 2020.

Au sortir de cette période difficile à laquelle le monde est confronté, la France prendra aux côtés de l’Angola, toute sa part à l’effort commun qui permettra, je l’espère, de repenser les relations entre les nations qui devront répondre à des impératifs économiques, écologiques et sociaux. Cette réflexion permettra, j’en suis convaincu, à la France et à l’ensemble de l’Union Européenne de poser les fondations d’une coopération rénovée avec à nos partenaires africains, et tout particulièrement l’Angola, basées sur les valeurs de solidarité, de liberté et de démocratie.

Permettez-moi enfin d’exprimer à titre personnel mon émotion, car ce 14 juillet est le dernier que je fête en Angola. Après 4 belles années riches et denses passées dans ce pays, est venu le temps pour moi de voguer vers d’autres horizons. Je garderai de l’Angola le souvenir d’un pays unique de par la richesse de ces paysages, la détermination et la gentillesse de son peuple, pour lequel j’ai beaucoup d’affection et d’attachement. J’emporterai dans ma mémoire les sourires des enfants et les marques d’amitié dont l’Angola, dont les Angolais, m’ont si souvent gratifié, ainsi que d’une communauté française chaleureuse, active et très ouverte au monde.

Je quitte ici beaucoup d’amis Angolais et Français et le temps viendra où cet indéfinissable et intraduisible sentiment que la langue portugaise nomme « Saudade » m’envahira.

Bonne fête du 14 juillet à toutes et tous.

Viva a amizade entre a França e Angola ! Vive la République et Vive la France !

Dernière modification : 14/07/2020

Haut de page